J&B


Au milieu du XVIIIe siècle, le commerçant italien Giacomo Justerini émigra vers Londres où il se lança dans le commerce des spiritueux avec un partenaire anglais George Johnson dont les parts ont été rachetées en 1831 par un certain Alfred Brooks, fournisseur du Roi George III. Reconnaissant le talent de ces innovateurs, le roi gratifie de son « Royal Warrant », « garantie royale », reconnaissance reconduite par ses huit successeurs, jusqu’à l’actuelle Reine Elisabeth II. C’est aujourd’hui le troisième whisky le plus vendu dans le monde

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *